25.IX.2015 – Ôde à l’Automne

IMG_2156 IMG_1870 IMG_2161 IMG_1866

Je crois qu’il n’y a pas plus douce saison que l’Automne.

Le matin lorsque je monte sur la selle de mon vélo Peugeot, la température est encore raisonnable à condition de mettre un léger manteau. Le soir, si les rayons du soleil sont là, ils nous chauffent le dos ! Et puis, tous les jours, le vert estival cède la place aux tons orangés et rougeoyants de l’Automne. L’odeur entêtant des fleurs laisse la terre mouillée lancer ses effluves olfactives. Un spectacle qui m’émeut chaque année.

Il fait encore assez chaud et lumineux pour profiter de la forêt et de tout ce que ces mois en -bre ont à nous offrir. Les odeurs, les champignons, les bogues qui écorchent les doigts, le bois et les feuillent qui crissent sous les souliers et la vue ! La vue si riche ! La nature ! Les couleurs ! Le ciel rosit ! Les feuilles ! Tout doucement, la torpeur gagne et tout s’endort avant les prémices de la froide saison grise et blanche.

J’ai l’impression que cette saison offre le répit, la suspension du temps et le retour à l’essentiel. J’apprécie de pouvoir ressortir les collants en laine et les bottines, de m’enrouler dans un édredon très épais, une tasse de Tchaï latte dans une main et un livre dans l’autre, les Rhapsodies de Brahms sur la platine en bande sonore. J’aime encore plus le retour des soupes brûlantes, les potirons et autres courges rôtis au four avec des pois chiche, les odeurs sucrées ces compotes de pommes/poires/miel.

Je suis une fille née au coeur de cette saison-ci, magique, colorée, et apaisante.

(Chopin – Fantaisie Impromptu op.66)

15.VII.2015 – Edith Edite

IMG_1038IMG_1103

Des mois que je ne suis pas passée par ici… Et pourtant, il s’en est passé des choses en quatre mois de temps. Je suis revenue en France et j’ai posé mes valises à Vannes, en Bretagne. Et j’ai réfléchi, appréhendé, construis, détruis, consolidé durant des semaines un projet. Je me suis tant posé de questions sur la Vie, la vraie, savoir ce qu’il m’importait, ce qu’il me plaisait de faire. J’ai choisi de me lancer sans attache, sans filet dans l’aventure de l’entreprenariat. J’ai la chance de pouvoir choisir de me lever avec la joie au ventre de faire ce qu’il me plaît. C’est ainsi que tout bientôt, tout changera, Onze-Eleven deviendra Edith Edite. Vous y retrouverez des meubles rénovés, de la décoration mais aussi des conseils en aménagement et tout plein de surprises.

A tout bientôt donc !!

4.III.2015 – Bruxelles

 

53

Le week-end dernier, j’ai attrapé l’Eurostar et je suis partie à Bruxelles. La capitale Belge m’a carrément enchantée. Nous avons pas mal marché le nez au vent et au Soleil, on peut presque le dire, le Printemps est là ! Bien sûr, nous serrâmes le main de Manneken Pis et de Jeanneken Pis, déambulâmes vers les puces de Marolles, dégustâmes frites, gaufres et bières, écoutâmes des vinyls et nous nous cultivâmes au Musée Magritte entre deux petites averses, bûmes une (deux) bières au Délirium…. J’ai pensé à la vie qui filait, à cette prime jeunesse qui n’allait pas tardé à s’éteindre, alors j’ai ris de cette vie imparfaite mais qui me va, et puis j’ai si hâte d’ouvrir un nouvelle page de ma vie d’adulte.

51 52

L’atelier en ville – 64, Rue Haute – Délirium, un choix impressionnant de bières servies dans des verres différents – 4A, Impasse de la Fidélité – Pêle-Mêle, magasin de vinyls et de livres de seconde main avec en bonus un petit restau délicieux ! 55, Boulevard Maurice Lemonnier – Les Petits Riens, Emmaüs belge – Musée magritte, 3, Rue de la Régence –  Marché aux Puces, Place du Jeu de Balle –

 

 

 

19.II.2015 – Février

1922

Janvier a filé, Février décampera tout aussi vite sans que je n’ai eu le temps de réellement prendre le temps. Les vacances sont là, et j’essaye de mettre en place mes nouveaux projets, notamment celui de vous concocter un petit guide sur Londres. J’espère qu’il vous plaira !

192

Il me suffit de faire quelques pas pour pouvoir voir courir à toute allure les écureuils, sentir le soleil de Printemps me réchauffer les jambes encore emmitouflées dans des collants en laine, d’entendre les oiseaux pépier. Bientôt, l’hiver tirera sa révérence, la neige se cachera jusqu’à l’an prochain pour laisser place au joyeux mais timide Printemps. Et de nouveau, on pourra rire et courir au parc derrière la toute petite école. On pourra laisser les manteaux au placard et voir fleurir les arbres endormis durant la froide saison. Bientôt, la Renaissance, et cette année, elle sera studieuse.

18.I.2015 – Commencements

IMG_2793 IMG_3173

Il est toujours difficile de débuter quelque chose. Les commencements ont une saveur de balbutiements, d’excitation, mêlés d’hésitations.

Aux prémices de quelque chose, il faut se présenter. De mon vrai nom, Léa, j’ai posé mes valises à Londres, pour une année, peut-être plus. J’ai l’âge que j’ai maintenant, c’est-à-dire, presque exactement la moitié de la cinquantaine. Avant de traverser la Manche, j’ai vécu à Paris au coeur d’un quartier marqué par la Révolution de 1789. J’ai étudié l’architecture d’intérieur et le graphisme au sein d’une magique petite école et croyez-moi, les études ça me manque, terriblement…

J’ignore ce que Onze-Eleven adviendra par la suite mais avec 2015 et la vie qui se déroule si vite, j’ai envie de consigner mes petites bribes vivantes.

A bientôt, je l’espère.