26.I.2015 – Lectures

IMG_0072 copie

Je passe un temps fous à lire, à décortiquer les textes et à les analyser. C’est grâce à eux que je peux réfuter un argument ou au contraire l’appuyer. Je n’aime rien de plus que de lire au bar ou au salon de thé avec les gens qui passent, parlent, me bousculent. Cette vie qui s’agite mais qui ne m’atteint pas et qui pourtant m’est indispensable. Alors, dès que je le peux, je m’arrête, m’assieds et ouvre mon livre, parfois sur un banc avec le froid qui m’engourdi les doigts et les jambes, parfois au petit café du coin.

Depuis que l’an 15 a commencé, j’ai dévoré deux romans, un magazine et un livre sur le bien-manger.

La Chambre des parfums, Inderjit Badhwar. Tan, homme né dans l’Inde changeante se remémore ses souvenirs, de l’enfance à l’âge adulte.  J’ai eu au début du mal à rentrer dans le  livre et pourtant, je le relirais une seconde fois pour bien tout pouvoir comprendre des milles messages cachés entres les lignes. Il est question de traditions, de modernité et de savoir d’où on vient pour pouvoir mieux s’identifier, renier et enfin, avancer.

Mille jours en Toscane, Marlena de Blasi. Si l’écriture est extrêmement simpliste, l’histoire en elle-même est une vraie pépite. Nous comprenons l’importance de la nourriture partagée, de la cuisine, du rythme de la nature et du respect des saisons. Je vis actuellement dans une famille Végan à l’extrême, et j’ai de plus en plus de mal à accepter cette façon de vivre. Non pas que manger Végan est mauvais, bien au contraire, j’ai encore des tas et des tas de choses à apprendre, mais eux ne consomme que des graines et des légumes crus et surtout le moins cuisiné possible. Manger, source de la vie, base des traditions, garde du partage.

« Vous connaissez l’origine du mot compagna, compagnon ? demande Barlozzo en reprenant du pain. Justement, cela vient de con « avec », en latin et de pane, « pain ». Un compagnon est quelqu’un avec qui on rompt le pain. »

Eat Pretty, Jolene Hart. Cette fois, un livre documentaire sur la façon de manger. En arrivant à Londres, j’ai atterri dans une famille végan, une nouveauté pour moi ! Je ne connaissais alors rien si ce n’est que tous les produits animaux sont bannis (même le miel !) de l’alimentation. Cette expérience est particulièrement intéressante pour moi. J’y découvre de nouveaux aliments et leurs pouvoirs pharmaceutiques. Je n’approuve pas le choix de « ma » famille qui est pour le coup très marginal et radical mais c’est un point de départ et je me languis de ne pas pouvoir tenter moi-même les recettes trouvées ici et là.

– et enfin, Toc Toc Toc avec son article sur Bruxelles, qui sera après Paris et Londres ma prochaine résidence !

Publicités

laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s